Nostalgie de la crème glacée

On n'a pas encore inventé de machine à crème glacée commerciale moderne capable de reproduire le goût et la texture de la crème glacée barattée à l'ancienne. Malheureusement aussi, les beaux jours des crèmeries et des salons de crème glacée d'autrefois , sauf quelques rares exceptions, sont révolus. Si jamais on peut retrouver une de ces reliques du passé, ou une restaurée, elle vaut la peine d'y faire une visite d'un après-midi et de parcourir jusqu'à 160 kilomètres (100 milles) si nécessaire, juste pour festoyer en dégustant des concoctions telle un sunday au toit mince, un fracas de cerises, un lait malté aux deux chocolat, une rivière verte, une vache brune, un soda aux vraies fraises, ou peut-être seulement une grosse cuillèrée bien pleine de crème glacée maison servie dans un grand bol!

Ingrédients authentiques

La vraie crème glacée contenait de la crème épaisse, du sucre et souvent des oeufs. Les crèmes glacées du commerce d'aujourd'hui sont faites à partir de substituts de produits laitiers qui ne contiennent aucun lait et sont surgelées dans des congélateurs gigantesques qui fonctionnent à l'amoniaque liquide au lieu sel gemme et de glace brisée.

L'histoire de la crème glacée

Les civilisations anciennes - les chinois, les grecs, les romains - fabriquaient une crème glacée primitive en mélangeant ensemble des jus de fruits à de la neige, Il est certain que certains de leurs mélanges peuvent sembler bizarres selon les standards culinaires que l'on connaît. Mais au 14ième siècle, les européens, plus particulièrement les italiens, ont perfectionné le processus de congélation, en ajoutant du sel à la glace, et ont commencé à produire de la crème glacée commercialement, bien qu'encore de façon primitive et en utilisant un procédé difficile. Près de 400 ans plus tard, la crème glacée a fait son apparition dans les colonies américaines. Thomas Jefferson, qui avait goûté à de la crème glacée à Paris, a rapporté avec lui une baratte française lors de son retour en bateau à voile et a commencé à servir des desserts glacés à l'occasion de tous ses diners de réception. Avant 1846, la fabrication de la crème glacée était longue et encombrante. Cette année là, une femme entreprenante américaine du nom de Nancy Johnson a inventé la baratte à manivelle de base qui est toujours utilisée de nos jours. (Habituellement vendue dans les quincailleries).

L'Époque victorienne

L'Angleterre victorienne avait une véritable histoire d'amour avec les desserts surgelés tels les bombes, les mousses et les parfaits. En effet, les gens de cette époque ont développé une façon de mouler les desserts surgelés de façon vraiment artistique!

Le côté social de la crème glacée

L'image la plus mémorable cette époque de fabrication de crème glacée est celle d'un fermier américain qui scie péniblement de la glace d'un étang glacé au beau milieu de l'hiver et qui fait tirer les gros blocs de glace par ses boeufs jusqu'à de petites cabanes construites près de la rive. On couvrait alors les blocs de glace de sciure de bois pour aider à les isoler des chaleurs de l'été. Servir de la crème glacée aux repas du soir et lors d'événements sociaux est donc devenu une tradition. Les femmes cuisaient alors des gâteaux et de pâtisseries pendant toute la journée et préparaient des baquets et des baquets bien pleins de crème glacée. Après s'être bien rempli la panse jusqu'à se sentir contentés, tous aidaient à laver la vaisselle.