L'histoire des noix anglaises

On cultive les noix anglaises depuis les temps très anciens.
Elles sont originaires du sud-ouest de l'Asie, terres de l'Empire perse.
De là, elles se sont rendues en Grèce, en Italie et en France.
Tous ces pays produisent aujourd'hui une grande quantité de noix anglaises destinées à la commercialisation.

Les noix anglaises faisaient partie des délicatesses chez les Romains.
On en a même retrouvées, intactes dans leur coquille, dans les ruines de Pompei et de Herculanum, des villes italiennes ensevelies sous l'éruption du mont Vésuve en l'an 79 après Jésus-Christ.

Lesnoix anglaises ont voyagé vers l'est, en Inde et en Chine.
On trouve encore aujourd'hui de ces noix anciennes tout autour du bas de l'Himalaya en Inde.
La production de noix anglaises constitue une récolte importante pour le peuple de la République de Chine.

Les noix anglaises ont atteint l'Angleterre dans les années 1600 lorsque les anglais ont commencé à faire le commerce des noix anglaises de la région de la Méditerrannée.
Comme les britanniques sont tombé en amour avec les noix anglaises.
Le commerce s'est développé rapidement et c'est pourquoi ces noix sont connues par les européens, et les américains, sous le nom de noix 'anglaises' plutôt que sur leur nom d'origine, noix 'persanes'.

Par ailleurs, l'effort pour cultiver des noix en Angleterre s'est avéré vain.
Les noix, tout comme les pacanes, ont besoin d'une belle saison longue pour mûrir.
En Angleterre, les gels de fin de printemps dans les campagnes détruisent souvent les bourgeons avant qu'ils ne puissent se développer en noix.
Aujourd'hui, la campagne anglaise est boisée en plusieurs endroits de noyers, des arbres qui apportent une ombre souvent recherchée et fournissent un très beau bois pour les meubles, mais ne produisent pas beaucoup de noix.
Les plupart des noix en Angleterre, si essentielles à la période des Fêtes, viennent du Sud de l'Europe.
Les noix vertes vinaigrées, qui sont apparamment délicieuses, sont populaires chez les britanniques au goûter, mais n'ont pas trouvé faveur de ce côté ci de l'Atlantique.

Aujourd'hui, la moitié de l'approvisionnement en noix vient de cultures commerciales en Californie.
La plus grosse partie de la production venait autrefois du sud de la Californie, près de Los Angeles.
Au milieu des années 1990, toute la ceinture de production s'est déplacée vers le nord, dans la vallées de San Joaquin, près de Stockton.
Aujourd'hui, il y a très peu de vergers dans le sud de l'état de la Californie, dit 'Golden State'.

Les noix, contrairement aux pacanes, ne sont pas faciles à extraire de leur coquille sans briser les moitiés.
Sur le marché, on retrouve plus facilement des morceaux ou un mélange de morceaux et de moitiés de noix, mais on peut aussi parfois se procurer de très beaux gros morceaux, et de très beaux petits morceaux, de noix anglaises.