L'histoire des noix du Brésil

Les noix du Brésil viennent des arbres qui poussent à l'état sauvage dans les fôrets pluviales du bassin de l'Amazone.
Bien qu'on les appelle 'du Brésil', quelques-unes des meilleures de ces noix viennent de la Bolivie, du Pérou et de l'Équateur.
Ces arbres poussent dans des climats très chauds, humides et pluvieux.

Il n'existe qu'une poignée de plantations de culture de noix du Brésil.
Le coût et le temps nécessaires pour avoir une plantation rentable en font une aventure risquée.
Lorsque l'on lit à propos de la production de noix du Brésil, il s'agit seulement la production récoltée, qui ne comprend pas la production disponible mais non récolée.
De grandes régions du bassin du fleuve Amazone remplies d'arbres de noix du Brésil sont laissées intactes parce qu'elles sont trop éloignées pour être exploitées.

L'arbre de noix du Brésil est magnifique.
Il s'élève de 30,5 à 45,75 mètres [100 à 150 pieds] au-dessus du sol de la forêt et surpasse toute la forêt.
À cause de la densité de la forêt, les branches au bas des arbres ne poussent pas.
Le fruit de cet arbre est gros et son enveloppe ressemble à du bois, à une noix de coco qui serait lisse.
Une cosse dure se trouve à l'intérieur de cette enveloppe.
Cette cosse contient de 12 à 20 noix disposées comme les quartiers d'une orange, retenues par une pousse fibreuse.

La récolte des noix du Brésil est de novembre à avril et elle est faite par des travailleurs appelés 'caboclos'.
Les travailleurs rassemblent les cosses dans des paniers et les apportent à des comptoirs commerciaux.
Il continue sa récolte tant que les prix est assez élevés mais, si les prix baissent, il laissera ses paniers par terre et ira travailler ailleurs comme à la récolte du caoutchouc.

Le 'caboclo' s'assure de ne pas se trouver sous les arbres lorsqu'il vente beaucoup. Les fruits, qui peuvent peser jusqu'à 900 g à 1,8 kilos [2 à 4 livres] et qui tombent d'une telle hauteur, peuvent atteindre une vitesse de 30,5 mètres [100 pieds] par seconde.

Les noix sont en grande partie écalées manuellement.
On laisse tremper les noix dans l'eau pendant 24 heures avant de les tranfèrer dans de l'eau bouillante pendant 3 à 5 minutes pour ramollir l'écale.
Les machines pour casser les noix, qui ressemblent à des machines domestiques pour bouchonner les bouteilles, sont opérées de façon manuelle.
Dans certaines petites usines, un bâton de fer ou de bois est utilisé.
Les écales et les mauvaises noix sont utilisées comme combustible pour assécher les noix.
Les travailleurs, qui sont payés à la pièce, travaillent à une vitesse incroyable.


Essayez de trancher des noix du Brésil et d'en garnir des soupes crémeuses, des salades de poulet, des salades de fruits et de tarte à la crème.