(Artemisia abronatum; Angl: southernwood; All: eberraute; Ital: erba reale)

C'est une Artemisia comme l'absinthe, l'armoise, ou l'estragon et certains lui donnent le nom d'armoise camphrée.

Orginaire d'Asie mineure, l'aurone est un arbrisseau de 1 à 1,5 mètre de haut aux longues tiges portant de nombreuses feuilles grisâtres, découpées en fines lanières et aux fleurs jaunâtres formant des capitules denses et nombreux. Elle ne fleurit pas dans les climats les plus septentrionnaux. Les propriétés aromatiques de l'aurone sont concentrées dans les cils des glandes. Ils contiennent entre 0,2 et 1,4% d'éthers-sels qui donnent à la plante son odeur citronnée. Ils contiennent également une substance, appelée abrotanin qui freine la pourriture.

On ne la connaît nulle part à l'état sauvage. Introduite du sud de l'Europe en France au Moyen âge, l'aurone a été très populaire et très cultivée dans la majeure partie de l'Europe, comme en témoignent ses nombreux surnoms. On l'appelle vulgairement " garde-robe " car elle a la réputation de protéger les placards des mites, et " ivrogne ", déformation de son nom grec, mais aussi " citronnelle ", comme d'autres plantes, telles que la mélisse ou la verveine-citronnelle. Elles n'ont en commun que leur odeur acidulée, rafraîchissante de citron écrasé qui s'amplifie quand on froisse les feuilles. En anglais, on l'appelle old man, le " vieil homme " et en allemand eberraute ,de "eber qui signifie " le sanglier sauvage ".

Aujourd'hui, elle est en France surtout plantée dans les jardins en jolies haies ou massifs de bordure pour l'agréable parfum qu'elle exhale. De plus son odeur discrète écarte les insectes.
[HAUT DE LA PAGE]





Son nom botanique abronoton vient d'abrotès, qui signifie " bonheur, prospérité ", mais aussi " délicatesse, raffinement " et abrotès lui-même vient de abrotos qui veut dire " divin, immortel ". Elle était l'objet d'une grande vénération chez les Grecs. En médecine, elle avait chez eux la réputation de combattre les coups de froid, la calvitie et de chasser les serpents. Et surtout, c'était une plante aphrodisiaque.

Contrairement aux autres Artemisia qui sont considérées comme féminines, l'aurone passe pour masculine et aphrodisaque, ce dont témoignent ces noms vernaculaires de the old man en anglais soit " le vieil homme", et eberraute ou ebeirris en allemand, eber signifiant le " sanglier mâle ".

On lui a prêté beaucoup de pouvoirs et au 9e siècle dans son Hortulus, le savant et moine, Wahlafrid Strabo disait qu'elle avait autant de vertus que de feuilles. On la cultivait dans les monastères. Pendant tout le Moyen âge et la Renaissance, elle a été considérée comme une plante médicinale utile en cas de morsures de serpent, de maux d'estomac et même de possession!

Comme sa cousine l'absinthe, l'aurone était utilisée comme vermifuge. On en portait sur soi pour se protéger du typhus.

Dans un registre plus fantaisiste, les très jeunes gens, pressés d'être des " hommes " se frottaient le menton de cendres d'aurone pour se faire pousser la barbe.

A partir du 17e siècle, elle a perdu sa réputation de simple et n'a plus guère été considérée que comme un succédané de l'absinthe de saveur aromatique et de goût agréable.


[HAUT DE LA PAGE]





Grâce à sa forte odeur, une plantation d'aurone protège les poulaillers des poux, les choux des piérides et enfin les arbres fruitiers des parasites qu'elle repousse. Pour la même raison, elle a la réputation de tenir les mites éloignées des placards.
[HAUT DE LA PAGE]





Feuilles:
Ce sont les feuilles glabres très finement découpées en lanières et les sommités fleuries que l'on utilise en cuisine pour leur odeur fraîche de citron.

Les feuilles séchées conservent tout leur arôme.

Le plus difficile est de s'en procurer, car la semence est rarement proposée dans le commerce. Par contre une simple pousse suffit à faire une bouture qui s'enracine très vite et prend bien sur un sol calcaire.
[HAUT DE LA PAGE]





Europe:
Les Allemands l'utilisent comme l'armoise dans la cuisine, et en distillerie.

En Italie, elle est appelée herba reale et parfume les rognons de veau.
[HAUT DE LA PAGE]





Elle a des vertus proches de celles des autres armoises. Et comme l'absinthe elle doit être utilisée avec modération et à doses très faibles, car ses effets sont intenses. On utilise les feuilles et les sommités fleuries.

Infusion:
Elle combat l'anémie, elle est apéritive, stimulante, surtout de l'appareil digestif. Elle est vermifuge surtout contre les parasites tels que les oxyures et les ascaris, car elle contient de l'absinthol, un désinfectant puissant, comme l'absinthe. Elle soulage les règles douloureuses, les ballonnements.

En usage externe, elle peut servir à nettoyer les plaies. Elle était également recommandée en frictions et en massages du cuir chevelu pour activer la pousse des cheveux.
[HAUT DE LA PAGE]