(Calamintha officinalis, ou melissa calamintha)

Le calament de la famille des Labiées est une variété de mélisse. C'est une plante vivace de 40 à 60 cm de haut, aux feuilles opposées, ovales ou cordiformes, et finement dentées, aux petites fleurs rouge pourpre placées à la base. Elle est souvent confondue avec la menthe, mais ses fleurs sont plus grandes et plus séparées les unes des autres. En France, en Europe centrale, dans le sud de l'Angleterre, elle pousse sur les sols calcaires, dans les bois, le long des haies, dans les terrains incultes, dans les rocailles des montagnes.
[HAUT DE LA PAGE]





Plutôt délaissé aujourd'hui, le calament était une plante très renommée dans l'Antiquité et au Moyen Age. Elle est antispasmodique, tonique et stomachique, et on la prescrivait contre les bourdonnements d'oreille, le hoquet, les éructations, les spasmes abdominaux et les spasmes d'origine nerveuse. Bernard de Gordon la recommandait lui aussi contre les éructations, l'aménorrhée, les douleurs d'entrailles. Elle entrait dans la composition de l'eau d'Arquebuse, un vulnéraire.

Plus étonnant! En 1477 Aemilius Macer y voyait un remède contre l'éléphantiasis, " sorte de lèpre qui dépasse toute maladie comme l'éléphant l'emporte sur tout autre animal ". Et en 1890, Cadéac affirme que les animaux

qui en broutent " ont un air éveillé et intelligent, paraissent contents de leur force, se déplacent avec orgueil, ont une allure fière et conquérante ". Hélas, aucune substance n'a été révélée par l'analyse chimique qui puisse confirmer de pareils résultats.
[HAUT DE LA PAGE]





Le calament a un parfum qui rappelle à la fois la mélisse et la menthe, ce qui lui vaut le nom de pouliot de montagne et le rend agréable en infusions. Il contient des huiles essentielles camphrées. Son nom calamintha vient du grec kalê, belle et minthê, menthe.
[HAUT DE LA PAGE]





Ses petites fleurs sont du plus bel effet dans des boissons rafraîchissantes. Il est peu utilisé en cuisine, mais vous pouvez essayer ses feuilles finement hachées avec une salade de concombres.
[HAUT DE LA PAGE]





Le calament a les mêmes propriétés que la mélisse. Autrefois, on utilisait des cataplasmes de feuilles fraîches sur les contusions. Une recette de grand-mère contre la sinusite consiste à s'appliquer sur les sinus un caplasme de graines de fenugrec réduites en poudre et mélangées à juste assez d'eau chaude pour en faire une pâte.

Infusion:
Elle est tonique, elle combat l'aérophagie et les troubles digestifs, la fatigue, les spasmes et le hoquet.
[HAUT DE LA PAGE]