(Cymbopogon citratus; Angl: lemon grass; Indonésien: sereh en Indonésien;
Thaï: takrai; Chinois: ching tong; Viet: saa en vietnamien)

Cultivée dans tout le sud-est asiatique, en Afrique et aux Antilles, la véritable citronnelle utilisée dans la cuisine asiatique, comme en parfumerie, est une graminée, qui ressemble à un roseau et qui atteint parfois 1 mètre de haut. C'est le Cymbopogon citratus. Certains l'appellent verveine des Indes. Elle est souvent vendue sous son nom indonésien, sereh ou serah d'Indonésie où elle est très appréciée tout comme en Thaïlande et en Chine ou en Indochine.

LES FAUX AMIS
Citronnelle est le nom vulgaire dont on a affublé plusieurs plantes, sauvages ou cultivées, poussant sous nos cieux, et en Méditerranée, et qui ont pour seul point commun d'avoir une saveur qui rappelle le citron. C'est notamment le cas de l'aurone (Artemisia abronatum, southernwood), de la verveine odorante (Lippia citriodora), ainsi que de la mélisse officinale (Melissa officinalis).
[HAUT DE LA PAGE]





S'inspirant des historiens grecs de l'expédition d'Alexandre, Dioscoride, Pline et Arrien donnent la description de la citronnelle qu'ils rangent dans la catégorie des nards, et rapportent qu'elle était appréciée comme condiment et comme parfum pour son essence de citral à l'odeur de citron fraîchement écrasé. Au cours des banquets, on donnait aux invités des rince-doigts avec de l'eau parfumée à la citronnelle. Elle était recommandée comme excitant gastrique, et servait également d'antimite dans les coffres.

Elle était également tenue pour efficace dans les cas de pédiculose, qualité non négligeable et vite mise à profit par les soldats du corps expéditionnaire d'Alexandre contraints à progresser à marches forcées vers l'Indus et épuisés de fatigue. On comprend qu'ils aient eu besoin de fraîcheur et d'hygiène, et de soulager leurs malheureux pieds douloureux!
[HAUT DE LA PAGE]





Tiges:
La citronnelle est une herbe qui ressemble à un roseau et qui atteint parfois 1 mètre de haut, mais c'est la partie basse et charnue de la plante qui est utilisée. Elle est extrêmement aromatique avec un goût et un parfum qui rappelle le citron. On peut avoir la chance de trouver des tiges fraîches chez les commerçants asiatiques ou dans les épiceries de luxe. Si vous pouvez en acheter, faites-en provision car elles se conservent très bien au congélateur.

Tiges séchées:
On trouve également des tiges séchées qui bien sûr n'ont pas le même goût rafraîchissant. La tige peut être employée entière ou en morceaux, découpée en bandes fines, ou réduite en poudre. Elle est généralement importée de Sri Lanka ou de Thaïlande où elle est cultivée industriellement. Si vous utilisez de la citronnelle séchée, il faut la faire tremper 30 minutes dans de l'eau chaude avant utilisation. Pensez à retirer les tiges entières avant de servir, car elles sont fibreuses.

Poudre:
Utilisez la poudre, souvent vendue sous son nom indonésien de sereh ou son nom thaïlandais takrai, avec parcimonie, une petite cuillerée à café de citronnelle en poudre équivaut à une tige.

Astuces:
  • Si vous n'avez pu en trouver ni fraîche, ni en poudre, vous pouvez la remplacer par un zeste très fin de citron.
  • Enfin si vous êtes amateur de cuisine du sud-est asiatique, sachez que la citronnelle se cultive très bien en pot sur un balcon ou même à l'intérieur, comme la coriandre. Choisissez une tige prolongée d'amorces de racines et mettez-la dans un pot plein d'eau. Vous verrez les racines se développer rapidement et vous pourrez la planter, et la repiquer dans un pot plus large dès que la plante montrera des signes de croissance, car les racines se développent très rapidement.

Huile essentielle:
L'huile essentielle, obtenue par distillation à la vapeur, contient du citral, du linalol, du myrcène, du citronelllal, et est utilisée dans la parfumerie et en aromathérapie. Le citral est employé dans l'industrie pour la production d'arômes de citron artificiel.
[HAUT DE LA PAGE]





Asie:
Indispensable ingrédient des ménagères thaïlandaises ou malaises, la citronnelle est très à l'honneur dans la cuisine de l'ensemble du sud-est asiatique. On utilise la partie inférieure blanche et bulbeuse de la tige, serrée comme un petit poireau. Cette extrémité bulbeuse s'utilise en rondelles, hachée ou écrasée comme le gingembre frais, souvent mélangée à d'autres ingrédients pour faire une pâte, tandis que la tige entière s'ajoute aux soupes et à des currys.

La citronnelle parfume délicieusement le poulet à la citronnelle des Chinois ou des Vietnamiens, les soupes thaïlandaises, comme la soupe de poulet à la citronnelle, la soupe piquante aux crevettes, ou la soupe de poisson au lait de coco, et bien d'autres plats. Elle est indispensable à la préparation des pâtes de curry thaïlandaises, curry rouge, curry vert ou jaune, curry paneng, curry massamam, utilisés dans la préparation de plats de viande ou de poisson.
[HAUT DE LA PAGE]





Médecine ayurvédique:
La médecine ayurvédique hindoue la considère comme une plante rafraîchissante, aux vertus antiseptiques et sédatives, libéralement employée pour soigner les rhumes et les infections, et pour stimuler le système digestif.

C'est un bon analgésique et un reconstituant à la fois physique et émotionnel, recommandée aux gens anxieux, contractés, incapables de se relaxer à cause d'une trop grande sollicitation de leurs ressources physiques et intellectuelles. Sédative au niveau du système nerveux, elle est préconisée pour lutter contre le stress et la fatigue mentale due à une concentration prolongée. Elle est également recommandée pour les mêmes indications par la médecine traditionnelle en Thaïlande où on y a largement recours contre les calculs biliaires, les aigreurs d'estomac et les rhumes...

Huile essentielle:
L'huile essentielle a une odeur poivrée et citronnée très tenace. Riche en citral dont les vertus analgésiques et antiseptiques ont été confirmées par des recherches récentes, elle est utilisée chez nous en aromathérapie, mais toujours en forte dilution à cause des risques d'irritations et uniquement en usage externe. Très fortement diluée (1%), elle est employée avec précaution pour traiter les poussées d'acné dues au stress, ou autre exemple, pour masser les sportifs qui viennent de fournir un effort très intense qui les a menés au bord de l'épuisement. Elle est employée aussi pour les rhumatismes. En application locale, elle calme les piqûres d'insectes.

Vous pouvez en faire brûler dans un brûle-parfum pour éloigner les moustiques ou autres insectes.
[HAUT DE LA PAGE]