(Thymus serpyllum; Angl: wild thyme; All: quendel; Esp: serpoleto; Ital: sermolino)

Le serpolet, appelé pilolet, thym sauvage, thym bâtard ou de bergère ou encore farigoulette, est très proche du thym comme l'indiquent ces appellations, mais il est beaucoup plus répandu que le thym, plutôt propre au Midi. On rencontre cette petite Labiée odorante dans tous les lieux arides et secs, calcaires et surtout dans les régions montagneuses jusqu'à 2000 mètres d'altitude.

Les botanistes l'ont fait rentrer dans le genre Thymus comme le thym. Le serpolet se distingue du thym par ses feuilles coriaces, plus grandes et polyformes. Le serpolet a des feuilles variables selon les régions et les climats. Elles peuvent être ovales ou rondes ou linéaires, glabres ou poilues. Il se distingue également du thym par ses fleurs blanches, roses ou pourpres légèrement enroulées, réunies en inflorescences terminales globuleuses et surtout par ses tiges minces, allongées, qui s'enracinent facilement d'elles-mêmes, et sont en partie rampantes. Mais il n'est pas toujours facile de s'y retrouver car il est polymorphe selon le climat et la région. Sa hauteur varie, ses organes se modifient, ses fleurs prennent des couleurs différentes et même son parfum change.


[HAUT DE LA PAGE]





Le nom botanique du serpolet peut se traduire par " thym rampant ". Dans le Tiers Livre, Rabelais le cite à côté de la quintefeuille et se préoccupe de l'étymologie du serpolet. Il déclare que le " Serpoulet herpe sur la terre ", c'est-à-dire qu'il se traîne en vieux français, d'où son nom. Herper en vieux français venait du grec herpein, ramper qui fut traduit en latin par Serpyllum, son nom botanique.

Selon Sainte Hildegarde: " Quand on a le cerveau fatigué et pour ainsi dire vide, réduire du serpolet en poudre, mêler cette poudre à de la fleur de farine, dans de l'eau, en faire de petites galettes; en manger souvent et le cerveau se portera mieux. "


[HAUT DE LA PAGE]





A une époque pas si lointaine, où l'on croyait davantage à l'influence des plantes sur les personnes, certains pensaient que ceux qui faisaient un séjour prolongé sur du serpolet pouvaient devenir fous.

Jeter du serpolet dans une tombe empêche l'âme du défunt qui n'a pas eu droit à entrer au Paradis de venir importuner les vivants.


[HAUT DE LA PAGE]





Feuilles:
On utilise les feuilles et les sommités fleuries. Comme le thym, il doit être lavé sous le robinet après la cueillette, car les tiges sont sinon terreuses, du moins poussiéreuses.

Pour plus de commodité, on peut mettre les brindilles dans un nouet de mousseline, et les enlever en fin de cuisson.

Le serpolet, très proche du thym a un arôme moins prononcé que ce dernier et est plus discret et plus doux. Le serpolet est polymorphe même au niveau de son parfum. Tantôt, il se rapproche du thym, tantôt, de l'origan. Il a parfois une odeur citronnée ou une odeur rappelant la mélisse, ou encore l'eucalyptus et la térébenthine.


[HAUT DE LA PAGE]





Il peut être préféré au thym pour les volailles et viandes blanches, l'agneau, le veau, le porcelet, le lapin. Il entre dans la composition de bouquets garnis, de marinades, de courts-bouillons.


[HAUT DE LA PAGE]





On l'utilise encore dans nos campagnes sous forme d'huile contre les douleurs dues à la sciatique, et les névralgies. Pour empêcher la chute des cheveux on peut se frictionner le cuir chevelu avec une macération de serpolet et de capucine.

Infusion:
Les propriétés du serpolet sont plus ou moins similaires à celles du thym commun. On l'utilise comme antiseptique de l'intestin et des bronches, ainsi que contre la coqueluche, la toux et les spasmes. Mais son infusion, le " thé de bergère " est plus agréable au palais que l'infusion au thym.

Huile essentielle:
De saveur chaude et brûlante, elle est antispasmodique, antiseptique et stimule les fonctions intellectuelles. Elle peut être prescrite en usage interne en cas d'asthénie physique, en cas de toux et asthme, en cas de dyspepsies, en cas d'anxiété et de troubles nerveux.

En usage externe, on peut l'employer en inhalation contre le rhume et la laryngite. Diluée, elle peut traiter l'eczéma, les maladies de la peau, les abcès et les furoncles.

Beauté:
L'huile essentielle en frictions donne de l'éclat aux cheveux et empêche la chute des cheveux.

[HAUT DE LA PAGE]